Archive Newsletters | Les Citoyens

Archive Newsletters

Newsletters

*|MC:SUBJECT|*

1a5ae7ac-65d7-4210-abe8-07d686b9296e.pngCe que Les Citoyens pensent de la situation au Rif

Depuis plus de sept mois, la région du Rif, et notamment la ville d’El Hoceima, connaît une série de manifestations et de sit-in, pour revendiquer des droits économiques, culturels et sociaux. A l’exception de quelques heurts et accrochages avec les forces de l’ordre, ce mouvement a maintenu un esprit pacifique et civique...

Lire la suite >>

Les "femmes mulets" et le partage de l'héritage


Je ne sais pas pour vous, mais moi, à chaque fois que je vois les femmes mulets, j'ai envie de pleurer et de hurler. La vue de ces femmes qui ont renoncé à leur statut d'êtres humains pour devenir des bêtes de somme afin de transporter, cassées en deux, des marchandises de contrebande, m'est insupportable.
 
El Hoceima, l’avatar d’un système socio-économique en danger.

Depuis près de 8 mois des manifestations ébranlent le Rif et progressivement le reste du pays. Mais El Hoceima est-elle un cas unique, un problème local à régler, ou un mal qui ronge tout le pays ?

DÉVELOPPEMENT


Blog Banque Mondiale / Les entrepreneurs sociaux, éléments clés de la lutte contre la pauvreté :
https://goo.gl/QMHE3X

Report of the month / Annuaire statistique de l’Afrique (par la Banque Africaine de Développement) :
https://goo.gl/qJueVY

Kigali, smart city et ville africaine exemplaire :
https://goo.gl/CX1cB9
 

LÉGISLATION ET POLITIQUE


Droit de pétition / Vous pouvez désormais pétitionner auprès du chef du gouvernement, mais armez-vous de patience :
https://goo.gl/ZUfGdO

L’AMO partiellement étendu aux travailleurs indépendants et aux non-salariés :
https://goo.gl/R4Kuih

Projet de loi en cours d’élaboration sur l’accréditation des établissements de santé :
https://goo.gl/8QhkcM

Conservation foncière / Lancement d’un service d’alerte par sms pour suivre les formalités sur les titres fonciers et lutter contre la spoliation foncière :
https://goo.gl/p4Brul

La monarchie marocaine, « experte en survie » ?
https://goo.gl/C6BBSa
 

RELIGION


« Finalement, il y a quoi dans le Coran », une lecture contextualisée, légère et humoristique, du Coran par Rachid Benzine :
https://goo.gl/UYihGK

Une enquête édifiante autour du MUR :
https://goo.gl/Xtdur1

Ibn Khaldoun, précurseur des sciences sociales et penseur universel :
https://goo.gl/3c7Khw
#HirakRétrospective
color-twitter-48.png
color-facebook-48.png
color-link-48.png
color-instagram-48.png
Copyright © *Lescitoyens.ma

www.lescitoyens.ma
Vous pouvez changer vos preferences ou vous désinscrire de cette liste
*|MC:SUBJECT|*

Liberté d'expression

Il y a un paradoxe assez intéressant à observer au Maroc depuis quelques années : d’un côté, une stagnation et parfois même une régression de cette liberté au niveau des médias et des espaces institutionnels de débat, et de l’autre côte un foisonnement, pour le meilleur et pour le pire, des opinions, des voix et des échanges sur les réseaux sociaux

Lire la suite >>

الحرية... ذلك الكائن المخيف جدا


انتشر في آخر يوم من شهر يوليوز فيديو لفتاة تتعرض لهجوم همجي
من طرف مجموعة من الشباب "بسبب ملابسها" (علما أن هذه الملابس لم تكن سوى بنطلون جينز وقميصا خفيفا ـ لكن هذا طبعا ليس تبريرا للهجوم على فتاة أخرى ترتدي ملابس قصيرة أو لباس البحر. في المطلق، ليس من حق أي أحد أن يتصرف بهمجية مع شخص آخر بسبب ملابسه أو شكله

 
Eliminons la corruption! Le reste suivra

Un mot revient de plus en plus dans les slogans des protestataires: corruption. La corruption fait obstacle à la politique de l’Etat et dénature ses décisions. Le droit et la justice se trouvent lésés parce que des procédures ont été enfreintes. Requalifier un terrain ou déplacer une simple ligne sur un plan, peut faire des fortunes, au détriment des populations. 

 

LÉGISLATION ET POLITIQUE


Le paradoxe du Roi opposant du Makhzen :
https://goo.gl/u4K6MV

Réaction de Mohamed Benabdelkader, ministre de la réforme de l’administration et de la fonction publique, après le discours du Roi sur les fonctionnaires de l’administration :
https://goo.gl/XiUz1w

Des associations s'insurgent contre l'interdiction d'accès aux espaces publics :
https://goo.gl/mrM119

Liberté d'expression en ligne: L'AMDH présente une proposition de loi:
https://goo.gl/kAUMnn

Le blocage alarmant du conseil de la concurrence, depuis 3 ans :
https://goo.gl/b9GPiM

La Tunisie adopte une loi contre les violences faites aux femmes:
https://goo.gl/QYbE4W

L’engagement sur le terrain plutôt que le simple rejet de la classe politique. “Politisez-vous!”, l’appel aux jeunes sénégalais à l’approche des élections législatives, pourrait totalement s’appliquer à la jeunesse marocaine :
https://goo.gl/1SPgWQ
 

ENVIRONNEMENT & DÉVELOPPEMENT


Le rapport à lire / Moroccan green entrepreneurs : Findings from the Climate Entrepreneurship and Innovation Ecosystem Diagnostic (The World Bank, april 2017)
https://goo.gl/hLzbzV

Le montant global du financement public accordé annuellement par les départements ministériels, les établissements et les entreprises publics au profit des associations est estimé à 6,423 MMDH:
https://goo.gl/vSNvtq

ÉCONOMIE

Devant le Roi, Jouahri appelle à des ruptures dans les politiques économiques :
https://goo.gl/ieGwiM
Maroc : Des “lignes rouges” relatives à la liberté d’expression
Liberté d’expression: Les lignes rouges, restent rouges 

Café Citoyen Azrou : 10 Aout

Café Citoyen Tetouan : 
Copyright © *Lescitoyens.ma

www.lescitoyens.ma
Vous pouvez changer vos preferences ou vous désinscrire de cette liste
*|MC:SUBJECT|*

L'éducation, le Talent d'Achille du Maroc

Les rapports et les études sur le développent humain et économique du Maroc se suivent et se succèdent, mais restent unanimes sur un point : pas de bond en avant sans une vraie réforme du système éducatif marocain

Lire la suite >>

Les Millénnials Marocains, Les Jeunes à la recherche de modèles d’inspiration, c'est l'étude réalisé par l'AMMC et KANTAR MillwardBrown 

http://www.ammc.co/les-millennials-marocains-les-jeunes-a-la-recherche-de-modele-dinspiration/
 

À DÉCOUVRIR D’URGENCE:

www.histoireparlesfemmes.com

 

POLITIQUE, LÉGISLATION & DROITS HUMAINS

 

Le Maroc rejette les recommandations de l’ONU en matière de droits des femmes et de libertés individuelles : http://bit.ly/2xT6M3R

Programme Mossalaha : La DGAPR et le CNDH, en collaboration avec la Rabita Mohammedia des Oulémas, lancent un programme de réinsertion des détenus condamnés pour terrorisme. Unique en son genre au niveau international, le programme a permit à 13 détenus de bénéficier de la grâce royale : http://bit.ly/2fRl2jb

Rif, l’ONG Human Rights Watch publie un rapport accablant : http://bit.ly/2wW3ND9, et s’en explique par la voix de son directeur adjoint pour la zone MENA Éric Goldstein : http://bit.ly/2f9g7Kc

La contribution du cinéma dans la défense des libertés individuelles. Entretien avec Nabil Ayouch à l’occasion de la sortie de son dernier film, Razzia : http://bit.ly/2hAgfTd

La cour constitutionnelle invalide les conditions de recevabilité dans le cas de dépôt de plaintes auprès du Conseil Supérieur du Conseil Judiciaire, préservant notamment l’anonymat des plaignants dans les affaires de corruption touchant les magistrats : http://bit.ly/2fPRZfN

Les tunisiennes ont désormais le droit d’épouser un non musulman : http://bit.ly/2frfY4A

Le médiateur du Royaume dénonce l’inexécution des jugements par l’Administration : http://bit.ly/2yhLehC

De l’urgence de construire un récit national marocain,  une chronique qui résumé la vision et les convictions des Citoyens, par Hamza Hraoui : http://bit.ly/2hzaNQy


 

ENVIRONNEMENT & URBANISME

 

« On essaie de vendre aux Africains un concept de ville élaboré dans les conférences internationales », Ou comment se défaire de la conception occidentale des villes pour créer un espace urbain africain, inclusif et durable, et privilégier les besoins réels des citadins : http://lemde.fr/2eAdJz1
 

ÉCONOMIE & INNOVATION

 

La multiplication des incubateurs africains pour soutenir les jeunes entrepreneurs, doit nécessairement s’accompagner de la création d’écosystèmes favorables à l’investissement et à l’entrepreneuriat : http://bit.ly/2xFKZva

Le Maroc perd une place dans le classement mondial de compétitivité, la corruption reste le principal fléau : http://bit.ly/2y8JUxD

Monnaie unique, inflation, flexibilité des changes, entretien avec Abdellatif Jouahri : http://bit.ly/2xwlhtV

 

RELIGIONS & SCIENCES SOCIALES


« Nous disposons d’un héritage commun colossal dont la mémoire se trouve piégée au fond de deux miroirs en abyme que je qualifierai d’euro-centriste et d’islamo-centriste », ou comment réhabiliter la mémoire collective de l’histoire des sciences. Une thèse édifiante en 3 parties, défendue par Inès Safi, polytechnicienne, chercheuse au CNRS en physique quantique, et passionnée de soufisme : http://bit.ly/2u9e2Gl

Ibn Khaldoun, père de la pensée méthodologique, ou comment un « extraordinaire savant arabe » a inventé la division du travail 500 ans avant Adam Smith (article en version anglaise) : http://bit.ly/2scvdFM

 

SOCIÉTÉ & ÉDUCATION

 

Depuis que des recherches ADN récentes aient révélé que l’occupant d’une riche tombe funéraire viking n’était pas un guerrier, mais une… guerrière, les voix s’élèvent pour mettre en lumière le sexisme des historiens qui réduisent la place des femmes dans l’Histoire à celle d’épouses dociles et soumises. Une BD édifiante sur le sujet, à lire ici : http://bit.ly/2yGTrsI

« Les jeunes sont livrés à eux-mêmes, à un âge délicat, laissant à «la rue» le rôle d’éducateur et de producteur de normes et de valeurs ». Chronique de Abdellah Tourabi sur le malaise des jeunes marocains : http://bit.ly/2fQy3JK

Les campagnes marocaines s’enlisent dans la pauvreté, 85,4% des pauvres vivent en milieu rural. Quid de l’INDH ?  http://bit.ly/2hSKF7b

Du primaire à l’université, les détails du plan du ministre Hassad pour réformer l’école marocaine : http://bit.ly/2fqwn9g

Après 30 ans d’arabisation, retour à l'enseignement du français dans trois disciplines majeures : les mathématiques, les sciences naturelles et les sciences physiques, et ce dès la première année du primaire : http://bit.ly/2hxUAyF

Faut-il encourager les enseignants à utiliser leur liberté pédagogique ? Entretien édifiant avec Judith Grumbach, auteur du documentaire “Une idée folle”, qui nous rappelle l’initiative pédagogique innovante de l’école Hajrat Nhal, mise en lumière par Les Citoyens lors du forum Insijam 2017 : http://bit.ly/2wV8Rwg

« Négligé et mal compris, l’enseignement arabo-islamique doit être davantage reconnu par le système éducatif formel, estiment des chercheurs », ou l’importance de déconstruire les idées reçues en matière d’écoles coraniques en Afrique Subsaharienne : http://lemde.fr/2y8EmDd

Le rayonnement de l’Afrique (et donc du Maroc) passe par l’Art. Une belle envol de la foire 1:54 de Londres, lancée par la marocaine Touria El Glaoui, qui devient un tremplin pour les jeunes galeries et artistes contemporains africains : http://lemde.fr/2wBNDPU

The real reason manufacturing jobs are disappearing | Augie Picado
Un projet soutenue par la Banque mondiale procure aux populations qui vivent sur le littoral méditerranéen de nouvelles sources de revenus grâce à un réseau d'actions interconnectées, qui contribuent également à protéger l’écosystème fragile.
  • Café Citoyen Ouazzane 15 octobre 2017

  • Participation des Citoyens au Programme Régional du Dialogue Politique Sud Méditerranée de la Konrad-Adenauer-Stiftung (KAS) à l’Académie Européenne d’Automne à Otzenhausen. 

    Rassemblement de 25 jeunes adultes engagés représentants de la société civile organisée, originaires de trois pays du Maghreb – l’Algérie, le Maroc et la Tunisie - à l’Académie Européenne à Otzenhausen en Allemagne pour:

  • 10 jours d’ateliers, de présentations, de jeux de simulation, de groupes de travail, de visites d’institutions européennes et de rencontres avec des étudiants en Allemagne ;

  • 4 excursions à Strasbourg, Sarrebruck, Luxembourg, et Trèves avec des visites d’institutions européennes (Parlement européen, Cour de justice de l’Union européenne, etc.) et de l’Université de la Sarre ;

  • Des partages d’expérience et des échanges interculturels entre des jeunes actifs de l’Algérie, du Maroc et de la Tunisie avec des jeunes allemands ;

  • Des discussions avec des experts sur l’intégration régionale du Maghreb, la politique européenne de voisinage et d'autres sujets.

  • Participation des Citoyens à un atelier régional le 14, 15 et 16 Novembre à Tunis, organisé par les bureaux de la fondation Heinrich Böll Afrique du Nord Rabat et Tunisie, afin de créer un échange entre les jeunes leaders du Maroc et de la Tunisie et développer des scénarios sur la thématique de la transition démocratique et écologique.

Copyright © *Lescitoyens.ma

www.lescitoyens.ma
Vous pouvez changer vos preferences ou vous désinscrire de cette liste
*|MC:SUBJECT|*

L'édito

En tant que mouvement associatif qui milite pour la réconciliation du citoyen marocain avec son héritage culturel et son identité civilisationnelle, nous sommes solidaires du cri de cœur de Neila Tazi sur la reconnaissance, la préservation et la valorisation des Gnaoua, et avons donc choisi d’y consacrer l’édito de ce mois.

Lire la suite >>

Le temps de penser 
 
« Au-delà des caricatures et des représentations faussées, l'idéologie en politique se construit sur un ensemble de croyances, de récits historiques, de valeurs qui fondent l'identité d'un groupe humain. Elle fournit un cadre théorique et une grille de perception et de compréhension du monde, à la pratique qui doit reposer sur une bonne gouvernance. Une idéologie politique a un rôle "intégrateur" qui lui permet de mobiliser les citoyens pour s'approprier l'espace public. » :
« Ce que j’ai appris de mon parcours d’entrepreneur raté »  

On connaît plein de jeunes qui ont plaqué job super bien payé et carrière toute tracée pour lancer leur entreprise. Moncef, 28 ans aujourd’hui, a fait tout l’inverse. De serial entrepreneur, il est passé au salariat dans un think tank. Il nous raconte pourquoi.
Barometre Trusted Networks
Chiffres sur les Cadres Marocains 

Un aperçu exhaustif du positionnement stratégique du Maroc sur le plan international dans les domaines politique, économique, social, culturel et environnemental, sous formes d’indicateurs majeurs, graphiques et infographies : http://bit.ly/2A5SBGE

Rapport de la Cour des comptes d’évaluation du programme de développement de la province d’Al Hoceima : http://bit.ly/2z4ChZk

Cela fait vingt ans que l'inventeur marocain parcourt le monde pour présenter ses inventions et décroche à chaque fois de nombreuses récompenses, 57 au total. [Mais] Malgré son CV à faire pâlir les plus grands cracks scientifiques et sa liste interminable de distinctions, Majid El Bouazzaoui n'a toujours pas réussi à commercialiser ses inventions. « Un génie marocain en manque de soutien » : http://bit.ly/2ym6T8N

 

« Je ne crois pas que ceux qui sont en [la faveur de la charia] connaissent réellement la loi islamique. Pour eux, celle-ci se résume à couper les mains d’un voleur ou à punir l’adultère. Ils pensent à la punition avant d’avoir mis en place les fondations. Mais dans la loi islamique, la punition représente 2 % des écrits. Le Prophète lui-même n’a commencé à l’évoquer qu’après presque vingt ans de prédication. Les gens sont pauvres, ils n’ont pas accès à l’éducation, à la santé, au travail, et tout ce que vous voulez c’est couper des mains ? Cela ne peut pas fonctionner », entretien avec Lamido Sanusi, émir du Kano :  http://bit.ly/2zbhIdh

 

POLITIQUE, LÉGISLATION & DROITS HUMAINS

 

Le gouvernement marocain se justifie sur le rejet de certaines recommandations de l’ONU en matière de droits des femmes. Des explications confuses, « prétextes d'un gouvernement conservateur chapeauté par un parti islamique qui est contre le droit des femmes et l'égalité des sexes" selon la présidente de l’ADFM, rejointe dans ses propos par de nombreuses associations de défense des droits de la Femme qui n’hésitent pas à ériger la Tunisie comme modèle maghrébin dans ce domaine : http://bit.ly/2z3ET6X

Et parce que nous n’en sommes pas à une absurdité près : « Pourquoi la justice a cassé un jugement historique sur la paternité hors mariage », http://bit.ly/2iQZMhP

« Monsieur le ministre, certains vous appellent le sinistre des droits de l’homme. Je les comprends, même si je refuse de vous appeler comme cela. Je crois simplement que vous n’êtes pas à votre place. ». Lettre ouverte à Mustapha Ramid : http://bit.ly/2huRFUJ

Mesures du gouvernement El Othmani en faveur des jeunes : http://bit.ly/2z5XZM8

Dès le 2 janvier 2018, les administrations seront autorisées à certifier les copies de documents comme conformes à l’original : http://bit.ly/2zZ9Rg6


 

ENVIRONNEMENT & URBANISME


Safi lutte pour sa survie écologique : http://bit.ly/2xLeOZ0
 

ÉCONOMIE & INNOVATION

 

Le prix Nobel d’Économie décerné à Richard Thaler, père de «la théorie du paternalisme libertaire, qui admet l’irrationalité des agents économiques, leur incapacité à prendre les meilleures décisions possibles, et se propose de les accompagner dans leurs choix de tous les jours. L’idée est d’imposer aux individus des décisions tout en leur faisant croire qu’ils conservent leur liberté de choix. C’est le management du coup de pouce », car, comme il démontre brillamment dans ses travaux,  « les acteurs économiques ressemblent plus à Homer Simpson qu'à Superman » : http://bit.ly/2z3wCjF

« Et si les puissances occidentales ont longtemps exploité le continent noir, à travers l’esclavage, le colonialisme et l’extraction de ressources, elles rivalisent aujourd’hui de générosité pour éradiquer la pauvreté et faciliter le développement. Mais cette histoire, répétée ad nauseam par les pays riches est en réalité un mythe. On sait depuis plus de quinze ans que l’Afrique reverse plus de capitaux au reste du monde qu’elle n’en reçoit à travers l’aide étrangère au développement. » : Le mythe de l’Afrique pauvre aidée par les pays riches,  http://bit.ly/2ymm2Wz

Les vrais chiffres de l’industrie marocaine : http://bit.ly/2zc7Yzp

Mohammed Boussaid a rendu sa copie. Le ministre de l’Économie et des Finances a présenté le 18 octobre au Conseil de gouvernement le projet de loi de finances (PLF) pour l’année 2018. Qu’est-ce que ça change pour le citoyen marocain ? http://bit.ly/2yl9xf2

La 15ème édition du rapport Doing business 2018, publié par la Banque mondiale, place le Maroc au 69ème rang mondial parmi 190 pays : http://bit.ly/2A5s9wO
 

SOCIÉTÉ & ÉDUCATION

 

« Héritière, bourgeoise, entrepreneuriale… Une élite aux multiples visages ». Qui est l’élite économique marocaine ? http://bit.ly/2znJ7cN

Au Maroc, on vit plus longtemps… http://bit.ly/2zYmLL1

… mais pas forcément mieux : http://bit.ly/2z9X39n

Une expérience menée dans des écoles à Madagascar a montré que le témoignage d’une figure inspirante — une personne instruite, ayant des revenus élevés et originaire du même quartier que les élèves — améliorait sensiblement leurs résultats aux examens : http://bit.ly/2zblenK

Pendant ce temps là, au Maroc, plus de 600 enseignants marocains absents en septembre : http://bit.ly/2z9ppRc

Sans réponse adaptée de l’Etat, la violence des jeunes va exploser à l'avenir : « S’ils sont perçus comme des acteurs de violence, notre étude montre qu’ils subissent d’abord la violence […] Quand ils réagissent aux violences issues de l’école, de la famille ou de la société, ils considèrent qu’ils ne font que se défendre contre des agressions physiques, psychologiques ou générationnelles". Une étude édifiante du think tank Rabat Social Studies Institute et de la fondation Heinrich Böll sur 2,7 millions de jeunes livrés à eux-mêmes qui constituent une véritable bombe à retardement pour la sécurité au Maroc : http://bit.ly/2A6t5kF

On ne sait pas ce qui devrait le plus nous interpeller dans cette affaire, que la jeune fille n’ait pas subi le même traitement que le jeune homme, ou qu’une administration éducative ait jugé bon de sévèrement sanctionner deux lycéens pour un baiser : http://bit.ly/2ijJk5C

Maroc : Des “lignes rouges” relatives à la liberté d’expression
Comprendre, avec clarté et humour, les millenials et les réseaux sociaux
  • Café Citoyen Skhirat vendredi 10/11

  • Café Citoyen Settat jeudi 16/11

  • Café Citoyen Laarache dimanche 19/11

  • Café Citoyen Zagora dimanche 26/11.

Copyright © *Lescitoyens.ma

www.lescitoyens.ma
Vous pouvez changer vos preferences ou vous désinscrire de cette liste
*|MC:SUBJECT|*

L'édito

La tragédie survenue à Sidi Boulaalam nous a tous laissé sans voix : comment peut on mourir en 2017 pour un sac de denrées alimentaires, dans le pays où on répète ad nauseam que « personne ne meurt de faim » ?

Lire la suite >>

« Un autre système monétaire est en train de se développer qui menace les banques centrales et qui sera, demain, porté par les grandes multinationales qui en feront un instrument d’échanges. Les banques centrales devraient être extrêmement attentives aux crises et ne doivent pas laisser faire ou tourner le dos à ces expériences.» :

http://bit.ly/2zzLJ3L

 

« Ce qui s’est passé dimanche dernier au Conseil national du parti islamiste ressemble aux actes d’une tragédie, dans son sens théâtral évidemment, où un chef se voit déchu et exclu par ceux-là mêmes qui l’avaient autrefois adulé et porté aux nues. Si cette séquence politique était une pièce de théâtre, elle serait Jules César de Shakespeare.» :

http://bit.ly/2j06jnE

 

60% des Marocains vivent dans la pauvreté et dans le besoin

La Banque Mondiale dresse un rapport accablant sur la pauvreté au Maroc. Le résumé, à découvrir ici :
http://bit.ly/2s1tKT6

 

« "On ne meurt pas de faim au Maroc". Voilà une phrase allègrement prononcée pour clouer le bec à ceux qui osent critiquer les tares socio-politiques du pays. Le système éducatif est défaillant? La justice pas toujours fiable? Le secteur de la santé souffreteux? N'en jetez plus, et rendons grâce à Dieu car, et c'est le plus important: on ne meurt pas de faim au Maroc. » http://bit.ly/2ArJkLX

 

« Le Maroc est le premier client de la Banque Africaine de Développement (BAD) et à son tour, elle est le premier bailleur de fonds International du Royaume. L’institution vient de nommer une nouvelle représentante résidente, Leila Farah Mokaddem, au Maroc. Elle revient sur ses ambitions, ses défis et ses priorités pour son prochain mandat. » http://bit.ly/2zC1lnm

 

POLITIQUE, LÉGISLATION & DROITS HUMAINS

« Opposition et majorité ont été unanimes à dénoncer une "crise sociale" à la séance mensuelle sur la politique générale du gouvernement, ce lundi à la Chambre des représentants. Le chef du gouvernement, Saad-Eddine El Othmani, a été interpellé sur l’aspect social de l’action gouvernementale. » Ce qui nous interpelle, c’est que la réponse du chef du gouvernement, à grands renforts de chiffres et allocations budgétaires, ne met pas l’accent sur le véritable problème structurel des actions gouvernementales : Une gouvernance défaillante et un manque de coordination entre les parties prenantes, de suivi/évaluation des actions, de leur mode de gestion… http://bit.ly/2AfPqyO

… que souligne notamment le rapport de la Cour des Comptes sur les incohérences du Fonds de Cohésion Sociale : http://bit.ly/2zQ42WA

"L’administration publique doit toujours garder en vue sa finalité : servir le citoyen". Suite à son rapport accablant sur la fonction publique, la Cour des Compte dresse une liste de recommandations : http://bit.ly/2jykKii

« La nouvelle campagne des défenseurs de la langue arabe, lancée il y a peu, atteint le Parlement grâce au PJD. Les députés de la Lampe ont déposé une proposition de loi exigeant une arabisation de l’enseignement et des annonces publicitaires en menaçant d’amendes les contrevenants. » Nous restons mitigés sur cette question, mais une chose est certaine : il serait temps qu’un vrai débat sur notre identité et notre rapport aux langues soit enclenché. http://bit.ly/2io1Wpn

Le Maroc rémunère des "Trolls" pro-gouvernements sur le net, selon un rapport de Freedom House : http://bit.ly/2jA4FIS

« Adoption historique d’un régime des retraites des professions indépendantes » : http://bit.ly/2ka9SLs 

 

ENVIRONNEMENT & URBANISME

« En 2012, à la surprise générale, le Wall Street Journal élisait Médellin, […] seconde ville de Colombie par sa population, ‘ville la plus innovante au monde’. Une distinction pourtant largement méritée si l'on se penche sur l'exceptionnelle mutation qu'a réussi cette ville en une vingtaine d'années » : http://bit.ly/2ng9hZJ

Nous prenons enfin pleine mesure du risque de pénurie hydrique au Maroc:

  • Le Maroc invente une nouvelle technique de recyclage de l’eau : http://bit.ly/2Agz2hf

  • « Le gouvernement a mis en place un programme d'urgence pour faire face au problème de pénurie d'eau. Il vise en premier lieu à assurer l'approvisionnement en eau potable des zones dépendant principalement de sources d'eau vulnérables, et à garantir l'irrigation des arbres fruitiers » : http://bit.ly/2BwGzqy

Faut-il en rire, ou en pleurer ? On vous laisse décider : http://bit.ly/2k9KHIJ

Moulay Bousselham ; une catastrophe écologique menace Merja Zerga : http://bit.ly/2ByQ3lb

« L’ampleur de l’initiative est sans précédent. Plus de 15 000 scientifiques de 184 pays signent un appel contre la dégradation catastrophique de l’environnement. » : http://bit.ly/2irqgXo

 

ÉCONOMIE & INNOVATION

Modèle de développement: quelles pistes pour le Maroc? Des experts internationaux répondent : http://bit.ly/2BAb9zq

« D’une part, un gouvernement qui s’efforce, toujours essoufflé, de satisfaire aux besoins de base […] d’une population conséquente et de plus en plus politisée. De l’autre, une politique économique brillante et audacieuse, qui lance de grands chantiers dans des secteurs où le Maroc est désormais leader en Afrique, n’hésitant pas à investir des milliards de dollars dans des ports, des lignes de chemins de fer ou des investissements étrangers où le pays concurrence les grands mondiaux. Si une schizophrénie marocaine existe, elle est bien là : peut-on être à la fois la Bulgarie et le Luxembourg ? » http://bit.ly/2AgH1uO

Excellente initiative, mais on attend la création d’un environnement juridique et financier global pour accompagner l’émergence des start-ups et autres entreprises innovantes dans le domaine des NTIC, car…..  http://bit.ly/2BnWWoo

…. à chaque forum, séminaire, lancement de fonds, les déclarations fusent sur l’importance des start-ups dans le développement de l’entrepreneuriat et des nouvelles technologies au Maroc. En réalité, ces structures ne bénéficient que de très peu d’aide, et aussi peu de crédibilité : http://bit.ly/2zQA8l4

En Afrique, l’innovation sociale sauve des vies : http://lemde.fr/2AlURds

SOCIÉTÉ & ÉDUCATION

Lorsque Zakaria Boualem change de ton, c’est que l’heure est grave : « Lorsque des immeubles s’effondrent sur la tête de leurs habitants, lorsque des spectateurs sont piétinés lors d’un concert, lorsque des oueds débordent sur des villageois, ou lorsque des montagnards meurent de froid. On passe à autre chose, avec ce mélange de honte et de résignation qui est aussi un peu notre spécialité, avec la triste certitude qu’une nouvelle catastrophe va s’abattre sur la tête de malheureux compatriotes dans un avenir très proche. C’est parce qu’on sait que le Maroc Moderne, malheureusement, ne considère pas vraiment les Marocains comme une priorité, et surtout pas ceux-là » : http://bit.ly/2kbiUb6

Parce qu’il rejoint notre Édito du mois : « S'il n'est pas totalement construit sur de l'enfumage, le Soft Power relève d'une pensée magique, d'une méthode Coué. Il est un clip de RedOne où l'on photoshoppe la réalité, où les immeubles sont d'un blanc éclatant, les plages d'une eau cristalline, les gratte-ciels d'une hauteur tutoyant les nuages; […] Le Soft Power, c'est une prestidigitation qui consiste à se créer le Maroc que l'on veut, que l'on fantasme. […] Son objectif: plaire aux grandes capitales. Si Paris, Washington et Madrid sont ravies, le reste n'est que mauvaise littérature. Sauf qu'en réalité, le Soft Power produit l'image d'un sans-faute sur un champ de ruines. » http://bit.ly/2Asg48c

 

« En se dotant de normes de qualité pour la prise en charge et l’éducation des jeunes enfants […], le Maroc pourra engranger les bénéfices économiques et humains de long terme de ce type d’interventions. D’autant que cela contribuera à protéger et renforcer le développement des enfants et à faire en sorte que chaque jeune Marocain ait la possibilité de s’épanouir, quel que soit son milieu d’origine ». De l’importance du préscolaire pour l’égalité des chances : http://bit.ly/2j4tPje

 

Où l’on comprend que le développement d’un pays ou d’un continent ne se mesure pas uniquement à sa croissance économique, car « Oui le taux de pauvreté en Afrique recule, mais le nombre de pauvres augmente » : http://lemde.fr/2ByDFBH

 

« Le problème, c'est que l'hépatite C est une question de santé publique. Selon les estimations, 500.000 à 600.000 Marocains pourraient avoir besoin de traitement. C'est presqu'une cause nationale. Donc, faut-il privilégier l'accès du plus grand nombre ou la préférence industrielle nationale? » Le gouvernement semble avoir trouvé réponse à cette question : http://bit.ly/2j5BNsG

 

« Learning by doing », une pédagogie d’enseignement innovante qui se base sur le mélange des filières, de solides passerelles avec le milieu professionnel et l’autonomisation de l’étudiant. Édifiant : http://bit.ly/2j2BEWM

 

L’esclavage n’a jamais vraiment pris fin. Le monde entier l’a découvert avec horreur en apprenant le calvaire des migrants et réfugiés en Lybie, vendus comme une simple marchandise, pour des besoins de travail forcé ou d’abus sexuels. Mais l’esclavage a cette particularité de revêtir plusieurs formes, dont la plus courante est celle des petites bonnes au Maroc, car ne nous leurrons pas, c’est bien d‘esclavage qu’il s’agit. La conscience collective s’éveillera peut être lorsque nous oserons mettre publiquement le vrai mot sur ce phénomène : http://bit.ly/2AKhCL5

 

Le sujet est grave, et mérite qu’on y remette une couche : « L’esclavage n’a jamais cessé d’exister, même dans les pays les plus modernes du monde arabe. […] les législations peinent à s’imposer face à des mentalités rétrogrades profondément ancrées » http://lemde.fr/2AfhfHv

 

Les filles toujours moins nombreuses que les garçons à accéder à l’enseignement secondaire, surtout dans le rural : mariées avant l’âge de 18 ans, travailleuses, ou simplement cantonnées chez elles par peur des agressions et du manque d’infrastructures sanitaires dans les écoles…. Le constat reste amer : http://bit.ly/2k9KjKp

 

L’enquête réalisée par Le Desk et RSF sur les médias marocains est édifiante, et démontre ce que l’on savait déjà : « Pour la première fois, une cartographie globale de l’écosystème des médias marocains qui comptent est établie. Elle confirme la tendance inquiétante à la constitution d’un cartel d’intérêts communs au carrefour du politique et du monde des affaires, préjudiciable au pluralisme et donc à l’indépendance de la presse. » http://bit.ly/2Akywgf

 

Comprendre les Paradise Papers en 3 minutes

 

  • Café Citoyen Khouribga 21/12 

  • Pour plus d’information sur les Cafés Citoyens, contacter anaceheddan@gmail.com.

FÉLICITATIONS À NOTRE MEMBRE FONDATEUR, MOHAMED ALAMI BERRADA, QUI REJOINT LA PRIMATURE POUR PRENDRE EN CHARGE LE DOSSIER DE L’EMPLOI DES JEUNES

http://bit.ly/2jySJaj

Copyright © *Lescitoyens.ma

www.lescitoyens.ma
Vous pouvez changer vos preferences ou vous désinscrire de cette liste
*|MC:SUBJECT|*

L'édito

On se plaint souvent de la qualité du débat politique et économique au Maroc, du manque de réflexion stratégique sur l'avenir du pays, de la rareté des propositions solides et concrètes pour sortir la société marocaine de ses difficultés actuelles.

Lire la suite >>

Gratuité de l’enseignement au Maroc, un débat tronqué

Encore une fois, la probable fin de la gratuité de l'enseignement au Maroc fait l'objet d'un débat chaud, très chaud. Cette fois-ci, son instigateur est le Conseil Supérieur de l'Education, de la Formation et de la Recherche scientifique.

« L’inégalité la plus importante est celle relative aux chances »

Voir la vidéo

 

POLITIQUE, LÉGISLATION & DROITS HUMAINS

 

Salaheddine El Othmani déclare que certains articles de l’actuelle Moudawana avaient «été conçus sur une interprétation biaisée des principes religieux afférents à la femme», ce qui constitue, ajoute-t-il, un «obstacle au développement de l’autre moitié de la société». Il demande aux députés de proposer et voter la révision des articles de la Moudawana viciés par l’adoption de principes religieux mal interprétés : http://bit.ly/2CehcsS
 

Adoption du projet de loi contre les violences faites aux femmes, dans l’indifférence des parlementaires et la désapprobation de la société civile : http://bit.ly/2sm6u3S
 

À Souk Larbaa, une mère célibataire est autorisée à obtenir un livret de famille. À défaut de pouvoir se reposer sur la loi, un juge peut s’appuyer sur des flous juridiques pour rendre justice, ainsi que sur les articles de la Moudawana appelant à protéger l’enfant et à sauvegarder ses droits. A bon entendeur. http://bit.ly/2Gz4JTT
 

« La ministre de la Famille, de la solidarité et du développement social se dit en faveur des analyses ADN destinées à établir la filiation des enfants nés d’un père inconnu ». Nous espérons qu’il ne s’écoulera pas dix ans entre cette déclaration et un éventuel projet de loi. http://bit.ly/2E1Ejbz
 

Désormais, les parents peuvent léguer des biens immobiliers à leurs enfants adoptifs sans que l’opération soit assujettie aux impôts. Une bonne nouvelle pour la kafala au Maroc …  http://bit.ly/2ESLx34
 

… certes, mais qui constitue une goutte dans l’océan des réformes attendues par les associations de protection de l’enfance, car pendant que notre ministre des droits humains, Mustapha Ramid, campe sur ses positions d’un autre âge, 9000 enfants continuent à être abandonnés chaque année, et les demandes des familles adoptives de plus en plus soumises à des conditions légales restrictives: http://bit.ly/2G9s9xV
 

Et pendant qu’on y est, quid du projet de loi sur l’avortement, qui avait fait tant de bruit il y a quelques années ? Un projet « avorté », craint Chafik Chraïbi, président de l’Association Marocaine de Lutte contre l’Avortement Clandestin (AMLAC) : http://bit.ly/2sqwzyx
 

Aujourd’hui c’est chose faite, les femmes pourront (enfin) exercer la profession de notariat traditionnel, jusqu’ici monopolisée par les hommes : http://bit.ly/2ED6GjQ
 

À Zagora, deux mineurs emprisonnés pour avoir manifesté contre la pénurie de l’eau : http://bit.ly/2DU3q40
 

« Al Hoceima: Jusqu'à 4 ans de prison ferme à l'encontre de 18 manifestants. […] Au moins 410 personnes sont actuellement incarcérées. Certaines ont été arrêtées à leur domicile. Beaucoup ont déjà été condamnées, parfois à de lourdes peines allant jusqu'à 20 ans de prison, tandis que d'autres, dont des mineurs, se trouvent en détention provisoire, depuis six mois pour certains", alertait fin novembre dernier Amnesty International, appelant les autorités à "libérer les manifestants, les militants et les journalistes placés en détention dans le cadre des manifestations du Rif". » La liberté de manifester, une garantie constitutionnelle, toujours dans la ligne rouge.  http://bit.ly/2E3DiQy
 

Mais aussi : les arrestations d’enfants mineurs se multiplient. http://bit.ly/2E3iVmm
 

Des entraves publiques au fonctionnement des associations des droits humains remettraient en question la garantie de la constitution sur les libertés d’opinion et d’expression, d’association, de rassemblement et de manifestations pacifiques : http://bit.ly/2EY74qS
 

A Jerada, la population continue de manifester, avec une créativité réjouissante : http://bit.ly/2CgJrHa
 

Désormais, ne pas exécuter un jugement dans les 30 jours suivants sa mise en demeure d’exécuter sera passible de sanctions pénales : http://bit.ly/2DZpCcv
 

À présent, toute administration est habilitée à légaliser vos documents (et ce n’est pas option, mais une obligation): http://bit.ly/2seC3fC
 

Les salaires et privilèges des hauts fonctionnaires bientôt plafonnés : http://bit.ly/2H4vDU0
 

Le portail chikaya.ma est opérationnel : http://bit.ly/2ETGtLM
 

« Certes, tous les juges questionnés à ce sujet ou ayant des cas réels à trancher l’avoueront : la présomption d’innocence existe, puisqu’en langue arabe on dit pour la qualifier : «la base, c’est l’innocence», mais dans les faits, cela est un peu différent. » Pour la garantie pénale et civile qu’est la présomption d’innocence, on repassera. http://bit.ly/2nFYiq8
 

L’Association Adala pour le droit à un procès équitable et la Délégation interministérielle aux Droits de l’Homme ont mené une étude auprès de chefs d’entreprises pour évaluer leur prise de conscience en matières de droits fondamentaux des salariés, à commencer par l’exercice des libertés syndicales. À 90%, les entreprises préfèrent que les délégués de leurs salariés soient sans appartenance syndicale et 35% refusent catégoriquement le droit de grève : http://bit.ly/2BrQSOS
 

« Le processus de décentralisation est abouti sur le plan législatif, en pratique beaucoup reste encore à faire. Bien qu’elles aient toujours été deux démarches distinctes, la déconcentration et la décentralisation ont fini par se rejoindre » : http://bit.ly/2svOC6L
 

« Le temps est au respect des libertés individuelles, pourvu qu’elles se limitent à la sphère privée», déclare Mohamed Aujjar, ministre de la justice. Un premier pas vers la dépénalisation des rapports sexuels hors mariage, bien qu’on soit encore loin de l’action législative. Pour rappel,  la loi punit de peines de prison toute personne ayant reconnue avoir des relations sexuelles hors mariage, ce qui est le premier frein à la libération de parole des femmes victimes d’abus sexuels. http://bit.ly/2oUANJL
 

Vers une réforme (urgente) de la moudawana. Après le discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, la société civile se mobilise : http://bit.ly/2oMCedX
 

Des capsules en faveur de l’égalité en héritage, à l’initiative de l’association Union Féministe Libre : http://bit.ly/2HdwwJ9
 

La transition démocratique tunisienne ne peut pas faire office de modèle dans le monde arabe, explique Safwan Masri, chercheur à l’université de Columbia. Il « souligne le rôle crucial de la femme qui a, dit-il, énormément aidé au succès et à la démocratie du pays. Selon lui, le Code du statut personnel et l'éducation bilingue, instaurés après l'indépendance, ont fait la différence par rapport au reste des pays arabes ». http://bit.ly/2seipAK

 

ENVIRONNEMENT & URBANISME

 

Le plan Maroc Vert aggrave-t-il la pénurie d’eau dans la région de Zagora ? La question mérite d’être posée. http://bit.ly/2nE5XFn
 

22 ans après sa création (!!!), la police des eaux sera enfin opérationnelle en 2018 dans l’ensemble des régions du Maroc. 200 agents équipés de nouveaux moyens matériels et judiciaires commenceront à contrôler et réprimander les abus qui aggravent la problématique de la baisse des ressources hydriques. http://bit.ly/2nKkq24
 

Plus de 35 Milliards de DH inutilisés chez les collectivités, avec un taux de réalisation des investissements qui ne dépassent pas 35%. À la question commune de savoir où va l’argent du contribuable, nous devons désormais nous interroger sur cet argent dormant dans les caisses des collectivités : http://bit.ly/2BTdI3k
 

19.438 foyers ruraux raccordés en énergie solaire dans près de 1.000 villages au Maroc grâce au projet de coopération entre l'Office National de l'Electricité et de l'Eau potable et la société émiratie de l'énergie "Masdar" : http://bit.ly/2CenCIx
 

Casablanca : Bus, RER, Tramway…Où en sont ces projets ? Rappelons que la mobilité urbaine est une composante fondamentale de la mixité sociale. Or, à aujourd’hui, le transport en commun reste l’apanage du pauvre. http://bit.ly/2E3B8UO
 

« C’est via un tutoriel que l’association « Bahri » explique aux Casablancais la marche à suivre pour trier leurs déchets. À travers son action, rare au Maroc, l’association incite ainsi les citoyens à penser au recyclage tout en amorçant une professionnalisation du métier de chiffonnier, qui en a réellement besoin. ». Une initiative que nous applaudissons vivement : http://bit.ly/2H7p4zZ
 

Pour en savoir plus sur cette action, et sur le quotidien des deux chiffonniers concernés : http://bit.ly/2Hbjsof
 

Bien que l’on ait appris à prendre ces annonces de « branle-bas de combat » avec des pincettes, nous espérons que cette « purge urbanistique » s’effectuera bel et bien, et pas seulement : dans la périphérie de Casablanca : http://bit.ly/2so2TCd

De l'urgence de préserver et développer les oasis marocaines: des enjeux climatiques, territoriaux, et surtout humains : http://bit.ly/2tskJ7R

 

ÉCONOMIE & INNOVATION

 

Avis aux ONG et autres organismes qui s’engagent dans le renforcement des capacités des petits entrepreneurs : une enquête prouve que les formations à l’initiative personnelle et aux soft skills sont bien plus efficaces que les formations classiques portant sur la gestion de trésorerie, comptabilité, communication, etc.. http://bit.ly/2rW1OkH
 

Le Maroc entre de plein pied dans la nouvelle route de la soie.  L’emplacement stratégique faisant de Tanger-Med le troisième port le plus important au monde, le Maroc veut s’imposer comme une plateforme inévitable du commerce trilatéral Chine-Europe-Afrique. 100 000 emplois dans 10 ans, investissements de 10 milliards de dollars, nouvelle ville intelligente ….  http://lemde.fr/2EfmRUq et http://bit.ly/2E3HN1m
 

Des dangers de la fin de la neutralité du net en Afrique : « La décision de la FCC crée une discrimination de fait et un Internet à deux vitesses : avec, d’une part, ceux qui ont les moyens et pourront potentiellement accéder à tous les contenus et, de l’autre, ceux qui n’ont pas assez de ressources et qui n’auront accès qu’à un Internet de base ». Avec des conséquences logiques sur l’égalité de l’accès à l’information et l’innovation technologique. http://bit.ly/2BtJalv
 

62% des entreprises marocaines ne sollicitent pas de crédit bancaire.  Les raisons à lire ici : http://bit.ly/2nEh9lt
 

« Créer un fonds de défaisance où seraient logées les créances en souffrance que les banques marocaines détiennent sur le secteur touristique: telle est l’idée qui commence à faire son chemin dans les milieux du tourisme au Maroc. Si le projet aboutit, ce serait une grande première dans notre pays ». http://bit.ly/2nD644a
 

Filière de l’argan : Les professionnels marocains se disent marginalisés au profit d'opérateurs étrangers, et dénoncent des "calculs politiques" dans un communiqué diffusé par plusieurs associations du secteur. http://bit.ly/2s9vATl
 

« Pour renforcer les chaînes de valeur agroalimentaires et améliorer les performances du secteur agricole, le Maroc et la Banque mondiale ont signé, jeudi à Rabat, un accord de prêt de 200 millions de dollars » : http://bit.ly/2ElSOdR
 

Selon Ahmed Lahlimi, Haut Commissaire au Plan, « L’agriculture est le premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie ». Seulement, « Le volume d’investissement dans le secteur primaire ne représente que 10% de la valeur ajoutée qu’il crée » : http://bit.ly/2EynKHL
 

[Article en langue anglaise]  Un rapport du secrétaire général des Nations Unies souligne le potentiel des coopératives pour un développement durable et inclusif : http://bit.ly/2jrHiFw
 

« La croissance marocaine est tirée sur les gains de productivité. Mais ceux-ci détruisent des emplois qui ne sont pas recréés ailleurs, comme l’indique le HCP dans sa dernière étude. Le taux d’inactivité augmente continuellement et tire la croissance vers le bas » : http://bit.ly/2E3XiGN
 

« Le CESE  appelle à une rupture profonde dans la manière d’appréhender l’industrialisation du royaume, tant sur le plan de la conception des stratégies, de leur gouvernance que de leur exécution, car l’argument de "coût de production" que le Maroc continue de faire valoir pour attirer les investissements dans le secteur industriel, n'est pas en phase avec les exigences et les implications mondiales de la quatrième révolution industrielle 4.0. » : http://bit.ly/2soJl0v
 

Pendant ce temps, l’Ethiopie compte sur la formation d’une main d’œuvre qualifiée pour s’industrialiser : http://lemde.fr/2EoQB28
 

Un jeune marocain créé une plateforme pour rassembler et mettre en lumière les jeunes créatifs africains. Une très belle initiative, à laquelle on souhaite beaucoup de succès : https://creativeafrica.online/
 

Quels seront les emplois en Afrique à horizon 2030 ? Artisanat, Gig Economy, emplois verts … Une première réponse pour répondre à un besoin colossal de 600 millions de demandeurs d’emplois : http://bit.ly/2oJIcfW
 

« Le rattrapage marocain se fera par la consommation, plutôt que par la politisation ». Une chronique de Omar Saghi : http://bit.ly/2FYGtuy

 

SOCIÉTÉ & ÉDUCATION

La HACA lance son site internet, afin de recevoir les plaintes des citoyens. Nous avons fait l’exercice au sujet du tristement célèbre fqih Abderrahmane Essekach (Chada FM), et avons rempli un formulaire prévu à cet effet. À l’envoi du formulaire, voici ce qui est affiché : You don't have permission to access /fr/node/1383 on this server.  Nous félicitons la HACA pour cette belle et inutile initiative: http://bit.ly/2Bqph0v


L’administration marocaine se digitalise… on espère de manière plus efficace que le site de la HACA : http://bit.ly/2niEc4c
 

Selon l’INDH, 1,6 milliard de dirhams ont été investis pour soutenir les marchands ambulants (équipements, espaces dédiés, etc.) : http://bit.ly/2E5hC6F
 

« Pour l'ancien ministre Driss Benhima, si l'approche territoriale est pertinente en soi, la volonté de "rééquilibrer coûte que coûte les régions" lui fait craindre "que la voie choisie pour la régionalisation soit un échec" » : http://bit.ly/2E6r5i0
 

Attention, ville en détresse. Faut-il un « hirak » à Mohammedia pour mesurer enfin la situation à sa juste valeur et produire des solutions d’urgence à la chaine ? http://bit.ly/2BHSC2Z
 

Connaissez-vous la Taskiwin ? Cette danse marocaine vient d’être inscrite au patrimoine immatériel de l’UNESCO, et nécessite une mobilisation urgente au risque de la voir disparaître : http://bit.ly/2E0Eibc
 

« La baraka de Mmima Aïcha ». Près de Meknès, une fête religieuse bien particulière : http://bit.ly/2nL1qjT
 

L’Université Mohammed V de Rabat lance la première License professionnelle d’éducation musicale, une initiative à applaudir : http://bit.ly/2Ehwr65
 

Bientôt, des centres d’entrepreneuriat dans les universités marocaines, dans le cadre du programme Erasmus : http://bit.ly/2tksnRt
 

Un partenariat pour engager (et réussir) la réforme universitaire : http://bit.ly/2D4xpB2
 

Chaque mois, l’espace collaboratif Jawjab accueillera une vingtaine de jeunes femmes artistes émergentes pour les former et les faire travailler autour de la question du genre. Communiquer par l’art sur la condition féminine et la lutte contre le patriarcat, une opération à saluer et à encourager, dans cet espace de création qui donne naissance à de très belles perles digitales depuis son lancement : http://bit.ly/2nOr6gk
 

Le Maroc veut inscrire l'art du Malhoun sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité. "Cet art authentique marocain est un patrimoine civilisationnel et culturel national et une fierté pour les Marocains, vu qu’il fait partie de leur identité et leur culture et contribue au raffinement des relations sociales et à l'instauration de la cohésion sociale" déclare Mohamed Laaraj, ministre de la Culture et de la Communication. Bien que l’initiative soit louable, nous pensons que plus urgente est la sauvegarde de cet art au sein même du Royaume, à l’instar de toutes les composantes et les dimensions de notre culture. Protection et valorisation du statut des artistes, encouragement des manifestations culturelles et promotion de la culture dans le cadre de l’Éducation… http://bit.ly/2EYY70O
 

Le Monde Afrique consacre un beau dossier au rayonnement de ce street-art qu’est le graffiti, à Casablanca. De très belles images à découvrir plus en détail ici : http://lemde.fr/2vizH0H
 

A la question « Comment devons-nous nous voir aujourd’hui ? », Hassan Aourid, ancien historiographe du Royaume, répond « À travers notre propre identité, notre savoir, tout en étant ancrés dans notre culture. » On ne saurait être plus d’accord. L’interview (éclairée et sans langue de bois) intégrale à lire ici : http://bit.ly/2Enebwg
 

À Figuig, la mort d’un enfant suite à un accident déclenche des émeutes de « ras le bol » de la misère et du « mépris ». Cela nous rappelle que dorénavant, chaque incident ou drame peut donner lieu à des revendications liées à la situation socio-économique de la région. La poudrière dont on nous dit depuis quelques années qu’elle serait sur le point de s’enflammer paraît, effectivement, au bord de l’explosion. http://bit.ly/2BTvyCX
 

Une éducation panafricaine pour former les leaders de demain au leadership. : La « fabrique des élites » peut avoir du bon : http://bit.ly/2Et6Ytz
 

Près du quart des lauréats de la formation professionnelle sont au chômage. "Il y a lieu de poser d’une manière peut-être plus exigeante le cas de la formation professionnelle qui constitue dans le consensus public le remède magique du décollage économique au point de la dispenser de toute évaluation exigeante de son coût et de ses résultats", déclare Ahmed Lahlimi, Haut Commissaire au Plan. Nous n’en pensons pas moins. http://bit.ly/2BUp7Qc
 

Bravo à la jeune athlète Zineb Ech-Chabki qui remporte le championnat d’Afrique de lutte : http://bit.ly/2D3mSpU
 

Les colonies de vacances dans le viseur du ministre de la jeunesse et des sports : http://bit.ly/2to7mVQ
 

« Si on ne développe pas une culture de la sagesse, on va regretter d’avoir atteint un tel niveau de perfectionnement scientifique. » Entretien édifiant avec Idriss Aberkane : http://bit.ly/2oLP8ZU
 

Le système actuel des programmes sociaux reste lourd, redondant, et largement insuffisant. Aussi, la suppression des subventions risque de faire basculer 15,7% de la population dans la pauvreté extrême. la réforme des aides sociales s’inscrit dorénavant dans les priorités du gouvernement : http://bit.ly/2G0ZkVy

 

 

Discours de Nana Akufo-Addo, Président du Ghana, au Sommet International de l’Éducation, à Dakar :

«Imaginez ce que ces fonds auraient pu faire si nous n'étions pas restés inactifs devant cette fuite de capitaux. Nous devons nous organiser pour nous assurer que les richesses du continent soient utilisées pour servir les populations du continent et pas ailleurs. Si nous comblons ce fossé, nous reviendrons à Dakar pour discuter d'Éducation, mais nous ne parlerons plus de financement. Il est pour nous temps de changer d'état d'esprit. Nous avons les capacités en nous pour nous développer et promouvoir l'intérêt de notre continent nous-mêmes»

President Akufo Addo's remarks at the Global Partnership for Education Conference
  • Gouvernance au Féminin 22/03
  • Gala Open Village 23/03
  • Café Citoyen Chefchaouen 14/04
  • Café Citoyen Azilal 27/04
  • Pour plus d’information sur les Cafés Citoyens, contacter anaceheddan@gmail.com.

Copyright © *Lescitoyens.ma

www.lescitoyens.ma
Vous pouvez changer vos preferences ou vous désinscrire de cette liste
*|MC:SUBJECT|*
L'association des Citoyens est solidaire du cri de coeur de Ghizlaine Chraïbi, psychothérapeute. Nous avons donc choisi de lui confier notre édito du mois.

Ghizlaine Chraibi : Mon texte de ce mois sera simple et direct. Point de figures de style. Point d’intellect. Le sujet ne m’amuse plus. Il est foncièrement cruel et injuste. Les enjeux clairs. Les possibles jouables, pourtant.

Lire la suite
Mohamed Sghir Janjar, docteur en anthropologie et directeur-adjoint de la Fondation du Roi Abdul-Aziz Al Saoud, partage avec nous son regard sur la compatibilité de l'Islam avec les Droits Humains.

ISLAM : PRÉCURSEUR, OU ANTINOMIQUE DES DROITS HUMAINS ?
Question générale qui revient souvent dans les débats, elle doit impérativement être décortiquée et déconstruite, parce qu’elle peut donner lieu à des raccourcis et à des réponses « paresseuses ».

Lire la suite

Expérience pilote de l’Université Citoyenne® spécial Enseignants réussie !

Organisée par l’association Les Citoyens et la Fondation HEM, l’Université Citoyenne® spécial Enseignants s’est soldée par un franc succès. S'inspirant du format de l'Université Citoyenne® imaginé par le Groupe HEM en 1998, l’Université Citoyenne® spécial Enseignants est une série de neuf séminaires dédiés à la cible particulière qu’est le corps enseignant marocain, pierre angulaire du système éducatif.

Lire la suite
Mobilisation de la société civile autour de l'amélioration de la représentation féminine dans les organes de gouvernance
  • L’Association Les Citoyens, l’Institut Marocain des Administrateurs et le Boston Consulting Group s’unissent dans un consortium
  • Construction d’un base de donnée de femmes aptes à assumer le poste d’administrateur
  • Evénement de mobilisation le 22 mars à 18h30 au Sofitel Tour Blanche de Casablanca
Lire la suite
Les Citoyens et Droit & Justice s'allie pour un projet de capsules vidéo sur les droits fondamentaux.

L’association Les Citoyens et L’association Droits & Justice, représentées par leurs président(e)s Mme Ghita Lahlou et M. Mourad Faouzi, ont décidé de formaliser par une convention leur engagement réciproque à réaliser, diffuser et promouvoir un cycle de capsules éducatives aux droits fondamentaux à destination des citoyens marocains.

Lire la suite
Militantes, entrepreneuses, managers et actrices de la société civile nous parlent de la place de la femme dans la société marocaine d'aujourd'hui.
Confirmer votre présence
Copyright © *Lescitoyens.ma

www.lescitoyens.ma
Vous pouvez changer vos préférences à tout moment, ou vous désabonner de cette liste.