L’Université Citoyenne® spécial Enseignants

Télécharger le Communiqué de presse : Communiqué de presse du mouvement associatif Les Citoyens   

 بيان صحفي للجامعة المواطنة : تحميل البيان الصحفي

La journée du 04 janvier 2019 a marqué le lancement de la Première édition du cycle de l’Université Citoyenne® spécial Enseignants organisée conjointement par le mouvement associatif Les Citoyens et la Fondation HEM dans le cadre d’une convention de partenariat  exprimant leur engagement réciproque à organiser, soutenir et promouvoir les actions citoyennes en faveur de l’Éducation et des enseignants au Maroc.

S’inspirant du format de l’Université Citoyenne® imaginé par le Groupe HEM en 1998, l’Université Citoyenne® spécial Enseignants est une série de 9 séminaires dédiés à la cible particulière qu’est le corps enseignant marocain, cheville ouvrière du système éducatif. Elle a pour but de traiter des problématiques vécues au quotidien par les enseignants et les acteurs du système éducatif de manière générale. Ouvert au public à titre gracieux, cette édition spéciale de l’Université Citoyenne® donnera la parole à des experts en éducation, des acteurs du terrain et des coachs en développement personnel et professionnel qui partageront avec les auditeurs leurs connaissances approfondies des enjeux liés à l’éducation au Maroc. L’Université Citoyenne® spécial Enseignants donnera droit à une attestation d’auditeur à tout enseignant ayant suivi au moins 80% de l’ensemble des séminaires.

Tenus dans le Campus HEM à Casablanca, les 9 séminaires de l’Université Citoyenne® spécial Enseignants s’organiseront comme tels :

 

Thématique I : L’école au cœur du modèle social

 

 

 

 

Thématique II : « Bonnes pratiques pédagogiques »

 

 

 

 

Thématique III : « Développement personnel de l’enseignant »

 

 

 

 

Inscrivez vous avant le 26 Janvier

 

L’école talon d’Achille du Maroc

Les rapports et les études sur le développent humain et économique du Maroc se suivent et se succèdent, mais restent unanimes sur un point : pas de bond en avant sans une vraie réforme du système éducatif marocain.

 

L’école est notre talent d’Achille, le marqueur de toutes les inégalités et la matrice de nombreux problèmes qui menacent le mieux-vivre collectif auquel on aspire. Faut-il désespérer et baisser les bras ? La réponse est : non! Il existe encore une chance qu’il faudrait saisir pour s’en sortir de la crise et changer la donne.

 

Les premières mesures prises par Mohamed Hassad, le ministre de l’Education nationale, semblent aller dans le bon sens. Elles expriment l’existence d’une volonté politique pour transformer ce secteur et redonner de l’espoir à tout le monde. L’amélioration des conditions de travail des enseignants, la réduction du nombre d’élèves dans les classes, le recrutement de 16000 nouveaux professeurs, ainsi que l’enseignement des langues étrangères à l’école primaire sont des mesures significatives qui pourraient présager l’arrivée de réformes, plus ambitieuses et profondes.

 

L’adoption d’une loi-cadre sur l’éducation, permettra de fixer les grandes orientations et objectifs de ces réformes. La loi-cadre est un moyen pour assurer une continuité de la politique publique éducative, sans être victime des changements des ministres et des gouvernements. Au sein des Citoyens, nous observons avec un grand intérêt et optimisme la mise en place de ces réformes. L’avenir de tout le pays en dépend. 

Modélisation et déploiement de 3 écoles pilotes

Dans le cadre de l’axe propulsion des initiatives innovantes et positives nous sommes entrain de travailler sur la modélisation et déploiement de 3 écoles pilotes